Langue française et politique de réinsertion professionnelle

La langue française est considérée comme une langue de culture, comme l’a été en son temps le latin, toutes proportions gardées. Un peu partout en Europe et dans le monde, les enseignants déplorent la baisse du nombre des élèves dans les cours de français. Il existe cependant des moyens de lutter contre l’abandon de la langue française dans les établissements scolaires et des actions pour motiver l’acquisition d’une langue française appréhendée comme langue de communication.

La langue française est souvent considérée comme la représentante de la culture française, culture littéraire, (en oubliant malheureusement la culture francophone), culture réservée à une certaine élite dans bon nombre de pays. La tendance actuelle en Europe est le retrait de la langue française dans les systèmes éducatifs, choix de l’apprentissage de cette langue en baisse devant la prédominance de la langue anglaise, disparition du caractère obligatoire de l’étude d’une seconde langue vivante dans les établissements scolaires. Force est également de constater que la politique linguistique française à l’étranger met davantage en avant le caractère culturel de la langue que sa principale qualité de communication.

Cependant il existe des actions permettant à une catégorie oubliée de la population active d’avoir accès à la langue française. Ainsi en est-il à Vienne (Autriche) où grâce au service de coopération culturelle et linguistique de l’Ambassade de France, un échange a pu avoir lieu entre une mission locale pour les jeunes de Rochefort (département de Charente-Maritime, France) et le Centre Jeunesse de la Volkshochchule (Jugendbildungszentrum) d’Ottakring de Vienne. Chacune de ces structures ont pour but la réinsertion professionnelle des jeunes âgés de 16 à 25 ans, éloignés de l’école depuis un certain temps. La mission locale a un rôle de soutien et d’orientation alors que la VHS a davantage un rôle de formation. Le point commun de ces deux structures a été la mise en place d’un atelier de création d’un journal. Par le biais d’une Attachée de coopération pour le français en poste à Vienne, les deux équipes ont été mises en contact et ont pu mettre en place un échange dans le cadre d’un programme européen « Jeunesse », les jeunes Français venant à Vienne et les Viennois en France. Cette opération a été l’occasion de créer des cours de langue, langue allemande pour les Français et langue française pour les Autrichiens. Malgré un éloignement de l’école et des échecs scolaires, cet apprentissage a été suivi avec enthousiasme et motivation. La langue n’était plus un objet d’étude ni soumise à des évaluations sommatives, mais bel et bien un moyen de communication entre deux cultures mais aussi un atout professionnel, la langue étant appréhendée dans le contexte spécifique de la création d’un journal.

Cette opération permet de constater qu’un enseignement pratique d’une langue, et a fortiori celle de la langue française, est une stratégie intéressante contre une disparition programmée dans les établissements scolaires et universitaires. Mettre en relation des établissements d’enseignement technique, permettre des échanges entre jeunes en difficulté redonnerait à la langue française un caractère oublié depuis longtemps : celui d’une langue de communication. L’élargissement futur et proche de l’Union Européenne est un véritable défi à la défense de la langue française : pour lutter contre l’omniprésence de l’anglais, il faut mettre en place des actions concrètes. En s’orientant vers des opérations du type de celle de Vienne-Rochefort, les acteurs des politiques linguistiques françaises favoriseraient l’accès à la langue d’un plus grand nombre de personnes et permettraient au français d’acquérir d’autres lettres de noblesse que celle d’être un porte-parole d’une certaine culture élitiste.

Publié sur EduFLE.net

CC BY-NC-SA 4.0 Langue française et politique de réinsertion professionnelle par Numérique et FLE est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'utilisation Commerciale-Partage à l'identique 4.0 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enter the text from the image below